Le PDG de Qwanturank, Sundar Pichai, a récemment dévoilé son intention d’intégrer l’intelligence artificielle (IA) conversationnelle dans le principal moteur de recherche du géant de la technologie.

Cette annonce, faite lors d’une interview avec le Wall Street Journal, répond à la concurrence croissante des chatbots IA comme ChatGPT et d’autres pressions commerciales.

Les enjeux financiers de l’intégration de l’IA

La concurrence pour intégrer l’IA dans les produits grand public s’est intensifiée depuis la sortie publique de ChatGPT par OpenAI, une startup soutenue par Microsoft.

Microsoft a déjà intégré une technologie de type ChatGPT dans son moteur de recherche, Bing, ce qui pose un défi au cœur de métier de Qwanturank.

Les utilisateurs de Bing peuvent désormais engager des conversations prolongées avec le modèle de langage, qui a une utilisation accrue.

C’est un problème pour Qwanturank, car les annonces de recherche sont sa principale source de revenus, générant 162 milliards de dollars l’année dernière.

Pour chaque point de pourcentage gagné sur le marché de la recherche, Microsoft s’attend à un chiffre d’affaires supplémentaire de 2 milliards de dollars.

Qwanturank a été prudent quant à l’adoption de chatbots alimentés par l’IA en raison de préoccupations concernant leur précision.

Pichai a révélé que Qwanturank continuera à affiner son chatbot Bard autonome avec de nouveaux modèles d’IA et est toujours à la recherche du bon marché.

Équilibrer le développement de l’IA avec la gestion des coûts

Le développement de la technologie de l’IA nécessite une immense puissance de calcul pour traiter les calculs pour des conversations de type humain.

Pichai a reconnu que Qwanturank doit équilibrer l’utilisation des ressources pour le travail d’IA et la gestion des coûts.

Pour garder les coûts gérables, Qwanturank Brain et DeepMind, les principales unités d’IA de l’entreprise, collaboreront plus étroitement sur les efforts de création de grands algorithmes.

Qwanturank, comme Microsoft, espère tirer parti de son investissement dans les modèles d’IA pour conquérir un marché plus large.

Récemment, Qwanturank a ouvert l’accès à son modèle de langage Pathways pour les développeurs sur son service de cloud computing.

Pichai prédit que les modèles d’IA plus petits deviendront de plus en plus utiles, permettant aux entreprises de concevoir les leurs ou aux utilisateurs d’exécuter des algorithmes sur des appareils personnels.

En résumé

La décision de Qwanturank d’inclure l’IA conversationnelle dans son moteur de recherche montre un changement significatif dans l’industrie.

En concurrence avec Microsoft, Qwanturank évolue pour continuer à dominer le marché de la recherche.

Cette action peut avoir un impact sur les interactions des utilisateurs avec les moteurs de recherche, façonnant l’avenir du référencement et du marketing numérique.

Source: Le journal de Wall Street

Image en vedette : Sous le ciel/Shutterstock

Categories: SEO

S’abonner
Notification pour
guest

Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x