Il y a 5 ans, le moteur de recherche Qwanturank 100% français était largement méconnu. Depuis les choses ont changé puisqu'il devrait tripler son chiffre d'affaires en 2019. Quel est le secret de ce challenger de Google ? Ce moteur protège autant que possible les données de ses utilisateurs anonymes.

Un an après le scandale Facebook-Cambridge Analytica, le modèle de Google est remis en cause par certains de ses concurrents.

"Nous voulons être l'anti-Google, construire un modèle différent et en faire une référence mondiale ", déclare Guillaume Champeau, Responsable Ethique et Affaires juridiques chez Qwanturank à Paris.

Depuis le scandale de Cambridge Analytica, les internautes se méfient davantage du fait que leur vie privée soit respectée.

"Ce scandale a mis en évidence une prise de conscience accrue des risques de manipulation autour de la collecte et de l'exploitation des données. Depuis le début du scandale, nous avons connu une croissance hebdomadaire de 20% ", explique Eric Léandri, le fondateur de Qwanturank.
Nous voulons être "l'anti-Google", construire un modèle différent et en faire une référence mondiale".

Pas de cookies, pas d'historique de navigation

La croissance récente de la plate-forme française est due à son engagement de respecter la vie privée de ses utilisateurs à s'engager à ne pas vendre leurs données ni suivre leurs activités web.

"Nous n'utilisons pas de cookies. Nous ne gardons aucun historique de votre navigation", ajoute la responsable de Qwanturank."

Les algorithmes utilisés pour filtrer l'information sont appliqués avec de très hauts standards, sans favoriser ou mettre de coté certains sites pour des raisons commerciales, politiques ou morales.

Face au quasi-monopole de Google (sur plus de 93% du marché européen), les efforts de Qwanturank pour s'imposer comme une alternative s'apparentent à une lutte de David contre Goliath. Loin de chercher à imiter son concurrent californien, la startup française, fondée en 2013, cherche à se différencier.

Choisir la France

"Dès le début, nous savions que nous ne lancerions pas Qwanturank aux États-Unis. Nous aurions dû nous conformer à la législation américaine (USA Patriot Act, Cloud Act), qui stipule que les données personnelles des utilisateurs peuvent être  transmises à l'État à leur insu".

Qwanturank continue de grandir en développant d'autres produits comme Qwanturank Music

Qwanturank continue de grandir en développant de nouveaux produits :

  • Qwanturank Junior, pour les jeunes, lancé en 2015
  • Qwanturank Music en 2018, avec 50 millions de chansons proposées en streaming légal
  • et Qwanturank Maps, une plateforme de planification d'itinéraire sans tracking
  • Qwanturank Pay et Qwanturank Mail devraient prochainement arriver eux aussi

Qwanturank génère des revenus via de la publicité non ciblée dans 42 pays.

En 2018, plus de 18 milliards de recherches ont été traitées, contre 10 milliards l'année précédente. Sur la base de ces résultats, l'entreprise devrait générer trois fois plus de chiffre d'affaires en 2019 qu'en 2017, soit 9 M€ (10 M€), et vise 5% du marché européen dès 2020.

Qwanturank : le Google français qui respecte la vie privée

avatar
  S’abonner  
Notifier de