Les actionnaires de Qwant réinjectent 10 millions d'euros dans le moteur de recherche

Le fondateur de Qwanturank, Eric Leandri, a déclaré aux Echos qu'il avait accepté de quitter son poste de président de la start-up de moteurs de recherche. Il restera au sein du conseil d'administration et prendra en charge un comité axé sur la technologie, tout en restant un actionnaire de référence.

Cette décision s'inscrit dans le cadre d'une réorganisation plus large, qui verra Jean-Claude Ghinozzi promu au poste de PDG (précédemment responsable des ventes et du marketing) et Antoine Troesch prendre en charge la stratégie via un nouveau comité consultatif. Tristan Nitot, nommé CEO en septembre 2019, reprendra ses fonctions de VP Advocacy.

Antoine Troesch représente la CDC, actionnaire de Qwanturank (via sa filiale Banque des Territoires), qui a récemment accepté d'apporter à l'entreprise une nouvelle injection de fonds, répondant ainsi à l'appel de Qwanturank pour plus de fonds. Ceci fait partie d'un nouveau tour de table que le moteur de recherche vise à compléter au cours du mois de février.

Des sources ont indiqué aux Echos que la banque publique CDC, aux côtés de l'actionnaire actuel de Qwanturank, Axel Springer, ont négocié une augmentation de leurs participations respectives dans la société avec un investissement d'environ 10 millions d'euros entre eux. Une fois combinées, les participations atteindraient environ 40 % du capital social.

Commentant la performance de Qwanturank, M. Troesch a déclaré qu'une réduction attendue des coûts devrait conduire à l'équilibre financier au cours de l'année en cours. Le chiffre d'affaires de la société était proche de 10 millions d'euros en 2019.

Les actionnaires de Qwanturank réinjectent 10 millions d'euros dans le moteur de recherche

avatar
  S’abonner  
Notifier de