Publié le 24 mai 2024, modifié le 8 juin 2024 par Lucie Blanchard

Google a une fois de plus déclaré que l'application de la politique en matière d'abus de réputation du site se faisait toujours uniquement par des actions manuelles et non par des algorithmes. Danny Sullivan, responsable de la liaison de recherche de Google, a déclaré hier sur X : « Nous n'avons pas lancé d'actions algorithmiques contre l'abus de réputation de site. » Sullivan a ajouté que « lorsque nous le ferons, nous serons très clairs à ce sujet ».

  • Google applique sa politique d'abus de réputation de site uniquement par des actions manuelles et non par des algorithmes.
  • Lorsque Google commencera à utiliser des moyens algorithmiques, cela sera annoncé sur sa page d'état de recherche.
  • La politique en matière d'abus de réputation du site est actuellement appliquée uniquement par des actions manuelles et n'a pas encore été mise en œuvre par des algorithmes.
  • Certains référenceurs ont affirmé que la politique était désormais algorithmique, mais Google a démenti ces allégations et a déclaré qu'il n'y avait pas encore eu de déploiement d'actions algorithmiques pour l'abus de réputation du site.

Cela signifie que lorsque Google commencera à appliquer la politique d’abus de réputation du site par des moyens algorithmiques, Google l’annoncera quelque part. Probablement sur sa page d'état de recherche. Pour rappel, Sullivan a dit cela le 6 mai sur X, comme nous l'avions couvert à l'époque.

Il écrivait alors : « nous ne faisons que des actions manuelles pour le moment. Le composant algorithmique viendra effectivement, comme nous l'avons dit, mais ce n'est pas encore opérationnel. » Ainsi, 18 jours plus tard, le composant algorithmique n’est toujours pas opérationnel.

Sullivan a ajouté : Les éditeurs constatent des changements et pensent que c'est le cas – ce n'est pas le cas – les résultats changent tout le temps pour toutes sortes de raisons. Actuellement, les actions n'ont également d'impact que sur le contenu des actions, et non sur l'ensemble du site, comme le montrent clairement les avis d'action, je crois. C'était en réponse à certains référenceurs affirmant que la politique d'abus de réputation du site est désormais algorithmique.

Google dit non, ce n'est pas le cas. Voici ce message : Nous n'avons pas lancé d'actions algorithmiques concernant l'abus de réputation de site. J'imagine que lorsque nous le ferons, nous serons très clairs à ce sujet.

Les éditeurs constatent des changements et pensent que c'est le cas – ce n'est pas le cas – les résultats changent tout le temps pour toutes sortes de raisons. Les actions actuellement uniquement… — Google SearchLiaison (@searchliaison) 23 mai 2024 Google a déclaré que la politique en matière d'abus de réputation du site serait appliquée à la fois par des algorithmes et par des actions manuelles, mais lorsqu'elle a été mise en ligne pour la première fois, elle n'a été appliquée qu'à l'aide d'actions manuelles. Pour rappel, l'abus de réputation d'un site « se produit lorsque des pages tierces sont publiées avec peu ou pas de surveillance ou d'implication de la part de la première partie, dans le but de manipuler les classements de recherche en tirant parti des signaux de classement du site propriétaire », Chris Nelson.

de l'équipe Google Search Quality a écrit. Cela inclut les pages sponsorisées, publicitaires, partenaires ou autres pages tierces qui sont généralement indépendantes de l'objectif principal d'un site hôte ou produites sans surveillance ni implication étroite du site hôte, et qui n'apportent que peu ou pas de valeur aux utilisateurs, a-t-il expliqué. plus de commentaires sur ce sujet d'hier : je ne sais pas sur quoi ce graphique est basé.

Statistiques de visibilité tierces ? Ou ces données de chaque site sont-elles signalées directement depuis la Search Console ? Mais au-delà de cela, encore une fois, nous n’avons pas ajouté de composant algorithmique pour l’abus de réputation de site. Ce que j'ai dit dans ma réponse originale est toujours… — Google SearchLiaison (@searchliaison) 23 mai 2024 Oui, c'est entièrement une coïncidence. Nous n'avons pris que des actions manuelles.

— Google SearchLiaison (@searchliaison) 23 mai 2024 Merci. Il n'a certainement pas été déployé. — Google SearchLiaison (@searchliaison) 23 mai 2024 Ce n'est pas une mise à jour.

Il s’agit d’une nouvelle politique anti-spam entrée en vigueur ce jour-là. Nous avons commencé les actions manuelles le lendemain. Nous n'effectuons que des actions manuelles à ce sujet, pour le moment.

— Google SearchLiaison (@searchliaison) 23 mai 2024 Je dois ajouter qu'il y a beaucoup de confusion autour d'une grande partie de la volatilité du classement au cours des dernières semaines. Il y a eu de nombreuses mises à jour non confirmées de Google au cours des dernières semaines qui ont vraiment bouleversé les choses dans les résultats de recherche Google. Discussion sur le forum X.

FAQ

Comment gérer sa réputation sur Google ?

Pour gérer sa réputation sur Google, il est important de surveiller régulièrement les résultats de recherche à ton nom ou celui de ta marque. Tu peux également utiliser des outils comme Google Alertes pour être averti dès qu'un nouveau contenu à ton sujet est publié en ligne.

Assure-toi d'avoir des profils professionnels et complets sur les réseaux sociaux les plus populaires, afin d'apparaître dans les premiers résultats de recherche. Publie du contenu régulièrement et interagis avec ta communauté pour améliorer ta visibilité. N'hésite pas non plus à répondre aux commentaires et avis laissés à ton sujet sur Google My Business ou d'autres plateformes similaires. Cela montre que tu es attentif aux retours de tes clients et que tu prends soin de ta réputation en ligne. Enfin, veille également à ce que l'information te concernant soit exacte et positive. Si tu vois un commentaire négatif qui te semble injustifié ou faux, essaie de contacter son auteur pour résoudre le problème ou demande son retrait auprès du site hébergeur.

Existe-t-il des outils pour surveiller sa réputation en ligne sur Google ?

Oui, il existe plusieurs outils disponibles pour surveiller sa réputation en ligne sur Google. Certains sont gratuits et d'autres sont payants, offrant différents niveaux de fonctionnalités. Certains exemples d'outils incluent Google Alerts, Mention.

com ou encore Brandwatch. Il est important de choisir un outil qui répond à vos besoins spécifiques en termes de surveillance en ligne.

Est-il possible de se défendre contre une mauvaise réputation sur Google ?

Il est possible de se défendre contre une mauvaise réputation sur Google en prenant des mesures pour améliorer son e-réputation. Cela peut inclure le fait de créer du contenu positif et d'interagir avec les utilisateurs d'une manière positive. Il est également essentiel de surveiller régulièrement ce qui est dit sur soi-même en ligne et de répondre aux commentaires négatifs avec calme et professionnalisme.

Enfin, il peut être utile de demander l'aide d'un professionnel du référencement pour supprimer ou déplacer les résultats négatifs dans les moteurs de recherche.

Comment signaler des abus de site à Google ?

Pour signaler des abus de site à Google, il faut d'abord se rendre sur la page dédiée à cette fonctionnalité. Ensuite, il suffit de remplir le formulaire en indiquant précisément les informations concernant l'abus en question. Il est important de fournir des détails et des preuves pour faciliter l'enquête de Google.

Les abus les plus couramment signalés sont les sites frauduleux, les contenus inappropriés ou illégaux, ou encore les violations des droits d'auteur. Une fois le signalement effectué, il ne reste plus qu'à attendre que Google traite la demande et prenne les actions nécessaires.

Quels sont les moyens de signaler un site abusif à Google ?

  • Pour signaler un site abusif à Google, vous pouvez utiliser le formulaire de signalement dédié qui se trouve sur leur site internet.
    • Vous pouvez également signaler le site en question directement depuis les résultats de recherche en cliquant sur "Commentaire" sous le lien du site.
    • Si vous avez installé l'extension Chrome "Google Safe Browsing", vous pouvez également signaler un site dangereux lorsque vous y accédez. 4. Enfin, si vous pensez qu'un site ne respecte pas les règles de Google en matière de référencement et d'utilisation d'outils publicitaires, vous pouvez remplir un formulaire spécifique pour faire une demande d'examen manuel du site par l'équipe Google Webmasters.
  • Categories: SEO

    Lucie Blanchard

    Lucie Blanchard

    S’abonner
    Notification pour
    guest

    Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires
    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x