Publié le 31 mai 2024, modifié le 4 juin 2024 par Lucie Blanchard

Imaginez une spécialiste du marketing numérique, Emma, ​​alors qu'elle s'assoit pour transformer un mois d'analyse en un récit que ses clients comprendront et sur lequel ils agiront. Emma connaît son public. Elle est consciente que John, le PDG, préfère le résultat net, tandis que Lisa, la responsable marketing, se penche en profondeur sur les détails.

  • Emma prépare des rapports personnalisés pour différents destinataires.
  • Adaptez vos rapports en fonction des besoins et des attentes de chaque client.
  • Commencez par poser les bonnes questions pour mieux cibler vos rapports.
  • Rendez vos rapports agréables à lire et mettez en avant les informations clés.

Emma prépare un résumé concis pour John, mettant en évidence les indicateurs de performance clés qui correspondent à la croissance de l'entreprise. Pour Lisa, elle inclut une analyse détaillée des indicateurs de campagne, montrant le flux et le reflux des sources de trafic, les changements de position des mots clés et l'engagement des utilisateurs. L'approche stratégique d'Emma souligne une vérité cruciale : l'impact d'un rapport marketing dépend de son alignement avec les attentes du destinataire.

intérêts et besoins. Présenter une vue d'ensemble de haut niveau à un analyste avide de détails ou inonder un penseur global de détails stratégiques minutieux peut généralement faire rater la cible d'un rapport, laissant son public déconnecté.

Comment adaptez-vous vos rapports marketing à des clients spécifiques ?

Que vous utilisiez une feuille de calcul Google ou un outil de reporting automatisé, si vous pouvez distiller vos rapports sur les mesures essentielles personnalisées pour des parties prenantes particulières, vous pouvez simplifier le processus pour vous et pour elles.

Ayez votre objectif final en tête avant de commencer. Que souhaitez-vous faire avec ce rapport ? Ne confondez pas un fondateur quant à la raison pour laquelle un mot-clé est mieux classé maintenant qu'auparavant, et ne montrez pas à un responsable du référencement votre pipeline de ventes.

Commencez par vous poser les questions suivantes :

  • Qui lira ce rapport et quel est leur rôle ?- S'agit-il d'une personne ou d'un groupe ?- Que savent-ils du marketing numérique ?- Quels KPI ou mesures comptent le plus pour eux ?- Comment souhaitent-ils obtenir le rapport ? livrés ?- À quelle fréquence souhaitent-ils recevoir ces rapports ? Il est utile de décrocher le téléphone, de leur poser ces questions et de clarifier ce qu'ils recherchent.

    S'assurer que les rapports reflètent leurs KPI et ce qui les intéresse rendra les informations exploitables et utilisables. La dernière chose que nous voulons faire est de submerger vos parties prenantes ou vos collègues avec trop de chiffres et de mesures

  • Créer des rapports pour réussir

    Communiquer efficacement avec un rapport marketing est un point idéal pour atteindre la compréhension du client, la visualisation des données et votre stratégie de reporting. Ici, l'interprétation contextuelle élève vos mesures de fades à brillantes, et voici comment vous pouvez combler le fossé de communication entre les différentes personnalités des clients.

    Le PDG ou le directeur marketing peut rechercher des informations sur les campagnes marketing du trimestre précédent avec des demandes spécifiques, qui peuvent différer considérablement des questions posées par vos pairs.

    Des idées plutôt que des chiffres

    En règle générale, les rapports des clients sont remplis de chiffres et de données, ce qui laisse les clients s'interroger sur leur signification. Pour relever ce défi, il est crucial de fournir des informations parallèlement aux données.

    Les clients veulent savoir ce que les chiffres signifient pour leur entreprise. Conseil : écrivez vos informations, expliquez pourquoi le trafic est supérieur ou inférieur, extrayez les informations importantes et mettez-les en évidence à l'aide de widgets de texte. Chez Swydo, nous avons récemment mené une enquête interne pour déterminer comment nos clients utilisent notre fonctionnalité de widget de texte.

    Plus de 60 % des widgets de texte servent de titres ou d'introductions, qui visent à guider les parties prenantes à travers le rapport. Un résumé rapide pour le client ne se limite pas à adopter une approche de haut niveau pour lui donner un aperçu de ses rapports mensuels. Nous avons identifié les quatre catégories suivantes, cruciales à inclure dans votre processus de reporting client :- Glossaire : définitions des champs dans le rapport.

    – Liste de tâches : une liste des tâches que vous avez l'intention d'effectuer.- Liste des tâches terminées : un enregistrement des tâches vous avez déjà accompli.- Performance marketing : résumés des performances marketing dans le rapport.

    De nombreux spécialistes du marketing se concentrent sur l'éducation des clients sur les tendances qui peuvent avoir un impact direct sur leurs taux de conversion. Par exemple, les rapports fournissent fréquemment des explications sur la surveillance de types spécifiques de rapports ou de tendances du marché, telles que des mises à jour importantes d'algorithmes dans Google ou la raison pour laquelle on se concentre sur la distribution des appareils par rapport à la distribution par région.

    Segmentation significative

    La segmentation des informations dans les rapports est essentielle pour éviter de submerger les clients d'une surcharge d'informations.

    Des rapports bien structurés permettent aux clients de digérer plus facilement les données. Lorsque vous organisez le contenu, réfléchissez à la manière dont chaque segment contribue au récit global du rapport. Soyez clair, concis et ciblé.

    TLDR dans l'e-mail

    Parfois, les clients peuvent avoir besoin de plus de temps pour étudier immédiatement un rapport détaillé. Fournir un « Trop long ; Je n'ai pas lu le résumé TLDR (TLDR) dans l'e-mail peut être utile. Cela offre aux clients un aperçu rapide des principaux points à retenir, ce qui facilite la compréhension des points principaux.

    Ce résumé concis doit mettre en évidence les informations et les résultats critiques de vos efforts de marketing numérique. Par exemple :- Performance de la campagne : notre dernière campagne sur les réseaux sociaux a augmenté l'engagement de 30 % par rapport au mois dernier, générant plus de trafic vers votre site Web.- Informations sur le retour sur investissement : la récente campagne PPC a atteint un retour sur investissement 20 % plus élevé que la période précédente, indiquant un utilisation plus efficace du budget publicitaire.

    – Indicateurs clés : le taux de rebond du site Web a diminué de 10 %, tandis que les taux de conversion se sont améliorés de 5 %, montrant un meilleur engagement des utilisateurs et une meilleure efficacité de conversion.- Recommandations exploitables : sur la base des données, nous recommandons de réaffecter une partie du budget publicitaire. le budget des canaux sous-performants vers les plus performants pour maximiser le retour sur investissement.

    Rendre les rapports agréables

    Une nouvelle suggestion consiste à traiter les rapports des clients comme des articles de blog. Rendez-les visuellement attrayants et agréables à lire. Considérez-le comme une narration : communiquer avec votre client, pas seulement partager des données.

    Un rapport bien conçu peut capter l'attention des clients et les encourager à explorer davantage d'informations.

    Meilleures pratiques en matière de reporting client

    En conclusion, le reporting client n'est pas simplement une tâche à cocher mais une forme de communication précieuse. Les clients recherchent des informations et un sens aux données que vous fournissez.

    En garantissant la pertinence, en offrant des informations, une segmentation significative, des résumés TLDR et un format agréable, vous pouvez transformer vos rapports clients en outils puissants pour favoriser la réussite de vos clients. Il ne s'agit pas de présenter un diagramme circulaire ou un graphique à barres ; il s'agit de fournir aux parties prenantes des données pour les aider à adapter leurs stratégies et leurs actions. – Compréhension du client : Comprenez les besoins, les préférences et les objectifs de votre client.

    Vous pouvez accéder à vos recherches à l'aide d'outils tels que Semrush et Google Analytics. Revenez ensuite vers votre client avec des questions spécifiques et adaptez vos informations à votre processus de reporting mensuel.– Présentation des données: Cela implique de simplifier les données, de fournir un contexte et de rendre les informations accessibles et compréhensibles.

    Après avoir compris le public du rapport, les KPI et leur pertinence par rapport aux objectifs commerciaux, il est temps de rédiger votre rapport. Prenons l'exemple des rapports mensuels : imaginez que vous êtes dans une agence qui rend compte d'un client B2B avec des initiatives de référencement et de recherche payante. Votre rapport pour un spécialiste du marketing de contenu doit couvrir les éléments suivants : Metriques SEO : – Sessions de recherche organiques mensuelles – Leads générés par le trafic organique – Trafic global du site Web Métriques de recherche payante : – Coût d'acquisition des leads – Leads issus de la recherche payante La simple présentation des chiffres du mois dernier ne transmettra que partiellement les l'efficacité de la campagne.

    Avec des références ou des données antérieures à des fins de comparaison, l’interprétation de ces chiffres devient plus facile. Daniel L. Stufflebeam, un pionnier de l’évaluation, a défendu le principe « Mesurer pour améliorer, pas seulement pour prouver ».

    Le concept de « prouver » s’articule autour de l’analyse de mesures commerciales cruciales telles que les revenus, le bénéfice net et d’autres indicateurs de performance essentiels. Cependant, pour réellement favoriser l’amélioration, des mesures supplémentaires sont essentielles. Pour les PDG qui souhaitent façonner les résultats et propulser la croissance, il est essentiel de se concentrer sur les indicateurs internes de l'organisation commerciale qui génèrent des résultats, comme les prospects qualifiés et les performances des pages de destination, s'il s'agit d'une start-up SaaS B2B.

    Stratégie de reporting : Cela inclut la fréquence des rapports, des outils de reporting clients automatisés comme Swydo et l'adaptation des rapports aux préférences des clients. À quelle fréquence devez-vous consulter les rapports ?Voici un avertissement : il s'agit de discuter avec votre équipe ou vos clients pour déterminer ce qui fonctionne le mieux pour eux. Peut-être que le grand patron du marketing aime recevoir une mise à jour hebdomadaire sur l'évolution des choses, mais si vous diffusez Google Ads pour quelqu'un, il pourrait être d'accord avec de vos nouvelles une fois par mois.

    Lorsqu'il s'agit de déterminer à quelle fréquence envoyer des mises à jour, pourquoi Vous ne présentez pas toutes les options à vos clients ? Vous pouvez même mélanger les choses avec différents types de rapports à d’autres moments. Que diriez-vous de configurer un tableau de bord en direct pour des mises à jour rapides, puis de plonger dans le vif du sujet avec un rapport PDF détaillé ? N'oubliez pas que demander ce qu'ils préfèrent rend les choses plus fluides, peu importe à qui vous rapportez.

    Trouver un moyen de transmettre le message

    Une fois que vous avez terminé votre liste de contrôle et rassemblé toutes les informations nécessaires pour créer un rapport sur mesure pour votre client, il est temps de vous lancer dans sa rédaction.

    Vous avez le choix : démarrez à partir d'un modèle et modifiez-le pour l'adapter à vos besoins ou recommencez, sachant qu'il sera automatiquement renseigné avec les données essentielles. Avec seulement quelques minutes de personnalisation, vous êtes prêt à envoyer. Si vos données parlent d'elles-mêmes sans nécessiter de modifications supplémentaires, planifiez-les à l'aide d'un outil de reporting automatisé.

    Soyez assuré que votre client recevra un rapport mis à jour et précis dans le format de son choix : un PDF ou un tableau de bord en ligne.

    FAQ

    Qu'est-ce que le CRM data analytics ?

    Le CRM data analytics est un processus qui permet d'analyser et de gérer les données clients. Il s'agit d'utiliser des outils et techniques pour collecter, traiter et interpréter les informations concernant les interactions entre l'entreprise et ses clients. L'objectif du CRM data analytics est d'améliorer la relation client en identifiant leurs besoins, préférences et comportements afin de proposer des actions ciblées et personnalisées.

    Cela peut inclure des stratégies de fidélisation, de marketing ou encore de gestion de la satisfaction client.

    Est-il possible de télécharger des données d'analyse CRM avec autorisation ?

    Oui, il est possible de télécharger des données d'analyse CRM en ayant obtenu une autorisation préalable. Cependant, cette pratique doit être encadrée par les règles de confidentialité en vigueur et l'accord des personnes dont les données sont concernées.

    Il est également important de vérifier que le mode de téléchargement respecte bien les normes de sécurité en place pour protéger ces informations sensibles. Nous vous conseillons donc d'être très vigilant lors du traitement et du stockage des données téléchargées afin d'éviter toute violation de la vie privée des utilisateurs.

    Quel est le défi du spécialiste en préparation de données pour les analytics en CRM, le quatrième challenge ?

    Le quatrième défi du spécialiste en préparation de données pour les analytics en CRM est de s'assurer de la qualité des données utilisées. Cela implique une vérification régulière, un nettoyage et une normalisation précise des données avant leur utilisation.

    Il doit également être en mesure d'intégrer différentes sources de données afin d'obtenir une vue complète et précise des informations clients. Enfin, il doit être capable d'utiliser efficacement ces données pour améliorer les stratégies marketing et optimiser la relation client.

    Quelles sont les sources de données connectées pour les analytics en CRM ?

    Il existe plusieurs sources de données connectées pour les analytics en CRM, telles que les historiques des interactions avec les clients, les données de ventes et d'achats, les données de navigations sur le site web ou l'application mobile, ainsi que les informations provenant des réseaux sociaux. Toutes ces sources fournissent des données précieuses pour comprendre et analyser le comportement et les besoins des clients. Il est également possible d'intégrer des données externes telles que celles provenant du marché ou de partenaires commerciaux.

    En agrégeant toutes ces sources, il devient possible d'avoir une vision complète et précise du parcours client et ainsi mieux cibler ses actions marketing.

    Quelle est la solution du Superbadge du spécialiste en préparation de données pour les analytics en CRM ?

    La solution du Superbadge du spécialiste en préparation de données pour les analytics en CRM consiste à réussir toutes les étapes de la préparation et la mise en forme des données, ainsi que l'importation et le nettoyage des données dans un objet personnalisé. Il faut également créer des rapports et des tableaux de bord basés sur ces données, tout en veillant à ce qu'ils soient bien organisés et pertinents pour les besoins d'analyse en CRM. Enfin, il est nécessaire de démontrer une connaissance approfondie de Salesforce CRM et ses outils d'analyse tels que Wave Analytics.

    Categories: SEO

    Lucie Blanchard

    Lucie Blanchard

    S’abonner
    Notification pour
    guest

    Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires
    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x