qwanturank

Une nouvelle proposition pour WordPress 6.0, prévue pour mai 2022, permettra les conversions automatiques d’images par défaut afin que toutes les images téléchargées s’affichent dans le meilleur format WebP. La communauté des développeurs WordPress a massivement répondu négativement à la proposition car elle entraînera une augmentation massive de l’utilisation de l’espace disque.

Proposition pour activer WebP par défaut

WebP est un nouveau format d’image qui affiche des images à une taille de fichier considérablement inférieure. Cela signifie que de nombreuses pages Web seront téléchargées à un rythme plus rapide, ce qui se traduira par une meilleure expérience pour les utilisateurs.

Le format WebP devrait être meilleur pour les éditeurs car il est bien connu que l’amélioration de la vitesse du site Web se traduit par des revenus publicitaires plus élevés et une augmentation des ventes.

Ainsi, une proposition visant à définir WebP par défaut semblait probablement être une bonne idée.

La proposition a cependant rencontré une résistance passionnée, et parfois furieuse, de la part de la communauté WordPress.

Augmentation massive de l’espace disque

L’une des préoccupations les plus importantes exprimées par la communauté WordPress était que cette nouvelle fonctionnalité augmenterait considérablement l’espace disque, de l’ordre de 25 à 50 %, voire plus.

Un développeur a fait part de ses commentaires selon lesquels cela entraînera une augmentation des dépenses pour les éditeurs en raison du besoin de plus d’espace Web d’hébergement. Le développeur a noté que si les coûts de bande passante sont bon marché, l’espace disque ne l’est pas.

Le développeur a écrit dans les commentaires de la proposition :

« Malheureusement, le doublement du nombre de fichiers image générés, à savoir l’espace disque, a de graves conséquences.

Ce n’est pas sans conséquence. Cette « décision » unique entraînera des millions de dollars d’augmentation des frais d’hébergement à long terme.

Je peux déjà voir nos clients exécuter des vignettes régénérées et devoir soudainement payer 25 à 50 % de plus pour un hébergement mis à niveau simplement pour l’espace disque.

WordPress Core Committer Adam Silverstein, ingénieur des relations avec les développeurs chez Qwanturank et WordPress Core Committer a répondu dans les commentaires que ceux qui n’aiment pas la nouvelle fonctionnalité peuvent simplement désactiver la fonctionnalité en ajoutant quelques lignes de code à WordPress.

Mais ce n’est pas quelque chose qu’un utilisateur régulier peut faire. Pour aggraver les choses, WordPress ne prévoit pas de fournir un interrupteur marche/arrêt car ils ne veulent pas obliger les utilisateurs à prendre des décisions (plus de détails ci-dessous).

Pourquoi la proposition WordPress pour WebP est une mauvaise idée

Andrew Wilder, fondateur de NerdPress (@NerdPress), une entreprise qui prend en charge et gère les sites WordPress Food and Lifestyle pour des centaines de clients, a expliqué en détail pourquoi la proposition WordPress est une mauvaise idée.

André a partagé :

« En surface, cela semble être une bonne idée, car les images WebP sont généralement plus petites que JPG (avec une qualité similaire).

Cependant, je pense qu’il s’agit d’une approche fondamentalement erronée, car elle entraînera un gonflement incontrôlable des bibliothèques multimédias (doublement du nombre de fichiers), ce qui entraînera un manque d’espace disque sur les sites.

Cela rendra également les sauvegardes/restaurations/migrations plus difficiles.

Cette proposition doublerait effectivement le nombre de fichiers image (au fil du temps) et utiliserait probablement 70 % d’espace de stockage supplémentaire.

Il ne convertira pas toutes les images immédiatement ; la proposition est de commencer à dupliquer de nouvelles images à l’avenir.

Cependant, si quelqu’un « régénère » les vignettes (ce qui est souvent nécessaire après un changement de thème), à ​​ce stade, il créera également les copies WebP.

Ainsi, lors de la sauvegarde de sites, toutes ces images doivent être transférées d’une manière ou d’une autre vers un emplacement de sauvegarde. Les bons systèmes de sauvegarde seront « incrémentiels », ils ne copient donc que les nouveaux fichiers. Mais même les bons systèmes peuvent expirer ou tomber en panne, en particulier lorsqu’il y a des milliers de fichiers dans chacun des nombreux dossiers.

Par exemple : ManageWP (qui appartient à GoDaddy), a en fait une limite maximale de 1 000 000 fichiers pour leurs sauvegardes.

Ainsi, les sauvegardes ne fonctionneront tout simplement pas s’il y en a plus que cela sur le serveur.

Cela ressemble à beaucoup de fichiers, mais cela peut en fait se produire facilement. Un site avec, disons, 15 000 images dans la bibliothèque et 50 tailles de vignettes, c’est 750 000 vignettes juste là.

Et cela n’inclut pas tous les autres fichiers sur le serveur. Alors si nous doublons cela avec l’image WebP, nous sommes bloqués.

J’ai demandé à Andrew ce qu’il pensait d’une approche sensée que WordPress devrait adopter en ce qui concerne la fonctionnalité WebP proposée.

André a répondu :

« Je pense que la meilleure chose à faire est de le conserver en tant que plugin autonome et de ne pas le fusionner avec le noyau.

Cependant, s’ils veulent absolument le faire quoi qu’il arrive, ils devraient le désactiver par défaut sur tous les sites, et cela devrait être un paramètre sur la page Paramètres multimédias.

Parallèlement à ce paramètre, il devrait y avoir des informations pour expliquer les avantages / inconvénients de l’activation du paramètre – et peut-être également avoir un lien vers un article d’une source neutre qui explique clairement pourquoi quelqu’un voudrait ou non l’activer.

L’absence d’interrupteur marche/arrêt est lourde ?

Une préoccupation majeure est l’absence d’un moyen facile de désactiver ce comportement.

Une personne a commenté :

« Il est gênant qu’il n’y ait pas d’interrupteur d’arrêt facile et qu’il nécessite encore un autre plugin ou extrait.

L’API des paramètres n’est pas si difficile à utiliser. Si vous pouvez convertir WebP, vous pouvez éteindre.

Je ne suis pas opposé à la fonctionnalité. Cela profitera à de nombreux utilisateurs et en gênera certains.

Mais cela semble si lourd.

WordPress ne veut pas surcharger les utilisateurs avec des choix

Adam Silverstein a répondu à la critique de l’absence d’option marche/arrêt en rappelant à tous que c’est la philosophie officielle de WordPress de faire des choses qui fonctionnent prêtes à l’emploi qui sont entièrement fonctionnelles sans que l’utilisateur n’ait à prendre de décisions. C’est aussi la politique de WordPress de concevoir pour ceux qui ne sont pas à l’écoute de la technique.

Adam a spécifiquement mentionné la politique de WordPress intitulée «Des décisions, pas des options».

Selon cette philosophie de conception, WordPress cherche à éviter de demander à ses utilisateurs de prendre des décisions.

C’est la philosophie officielle de WordPress que la conception doit être suffisamment intelligente pour que les éditeurs n’aient pas à décider d’activer ou de désactiver une fonctionnalité.

La politique stipule :

« Il est de notre devoir en tant que développeurs de prendre des décisions de conception intelligentes et d’éviter de faire peser le poids des choix techniques sur nos utilisateurs finaux. »

Adam Silverstein, le Core WordPress Committer, a insisté :

« La grande majorité des utilisateurs bénéficieront de cette fonctionnalité et n’ont pas besoin de comprendre ou de faire un choix sur les détails techniques de l’activation ou de la désactivation de formats d’image spécifiques. »

Un utilisateur de WordPress a répondu :

« Les décisions et non les options semblent un très mauvais argument ici. Il s’agit d’une case à cocher unique sur la page des paramètres. On pourrait dire que « décourager les moteurs de recherche » est une option inutile puisque 99 % veulent que leurs sites soient indexés, mais c’est une option très utile qui évite d’avoir besoin d’un plug-in pour faire ce que le noyau devrait faire. »

Liberté de décider

Certaines décisions sont petites et la plupart des gens acceptent que WordPress les prenne au nom des utilisateurs.

Mais ce n’est pas l’une de ces décisions, a insisté un utilisateur WordPress très mécontent.

Ils ont dit:

« Je choisis mes images. Je choisis leurs formats. C’est ma décision, pas la place de WordPress à choisir pour moi.,

…Alors oui, ce genre de comportement est pour moi inacceptable, à l’extrême.

Il sera désactivé sur tous les sites sous mon contrôle, de façon permanente. »

WordPress pour créer un plugin ?

Au milieu de la discussion en ligne intense, Adam Silverstein a lancé l’idée de créer un plugin afin que les éditeurs puissent désactiver la nouvelle fonction WebP.

Mais même cette idée a rencontré une résistance, un commentateur demandant comment WordPress informerait les utilisateurs qu’un plugin était nécessaire pour désactiver un comportement WordPress par défaut.

Ils ont souligné qu’il était plus logique d’en faire simplement une option sur WordPress plutôt que d’imposer ce comportement aux éditeurs et de causer des problèmes à ceux qui ne connaissaient pas un plugin.

La communauté WordPress mécontente de la proposition WebP

La section des commentaires sur la proposition WordPress WebP est l’un des fils de discussion les plus longs que j’ai vus depuis très longtemps.

Le sentiment de la communauté WordPress commentant la proposition était extrêmement négatif et fermement opposé à la fonctionnalité proposée.

Un intervenant en particulier a peut-être résumé à quel point cette proposition a été mal reçue.

Ils ont partagé:

« Honnêtement, c’est mauvais à bien des niveaux et bien que j’aie trouvé certaines directions de développement prises par le noyau de WordPress dans le passé discutables, j’ai fini par revenir, honnêtement, je ne vois pas cela comme quelque chose avec lequel je serai jamais d’accord. »

Citation

Lisez la proposition officielle de WordPress et la discussion animée

Activer WebP par défaut

La proposition WordPress "imparfaite" provoque des réactions négatives

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires