Marre de Google ? Qwanturank

Rien ne va plus dans l'univers du search sur internet. Depuis le second semestre 2011 le géant Google joue une valse à 1 000 temps avec les internautes et les éditeurs de sites...

Le ras de bol peut s'exprimer de différentes façons, selon que l'on adopte un rôle de consommateur du moteur ou un rôle d'acteur.

L'internaute cherchant une information sur le web

Relativement simples à ses débuts, l'interface et le fonctionnement de Google.fr ne s'inscrit plus du tout dans la logique "Don't be evil". Désormais les recherches sont passées au crible de dizaines de paramètres et de filtres (les plus connus étant la géolocalisation qui fait que l'algorithme vous renvoie une information ciblée selon votre pays, votre langue, votre ville, ainsi que le filtre des recherches passées et de l'historique de votre surf sur internet.)

L'opération est donc plus longue, plus intrusive, plus aléatoire aussi (la géolocalisation n'est pas toujours des plus précises). Les résultats de recherche sont quant à eux très instables car en perpétuels mouvements dans les pages. Pour résumer la situation, on peut présenter les choses de la manière suivante :

  • Si vous cherchez des informations sur un objet depuis votre PC fixe à votre domicile et refaites la recherche depuis le portable d'un ami vous ne verrez probablement pas les même résultats
  • Si vous faites votre recherche Lundi et recommencez l'opération le Vendredi vous ne verrez probablement pas les même résultats
  • Si vous croisez les cas de figure ci-dessus les sites proposés par le moteur risquent d'être encore plus différents

Enfin, la liste des pages web affichées sont parfois très troublantes. Faites le test en lançant la recherche aujourd'hui : https://www.google.fr/search?q=r%C3%A9f%C3%A9rencement+durablestart=10

Pour en savoir plus sur les raisons de cette instabilité des résultats, lisez la suite... Le webmaster publiant des informations Etre éditeur de site requiert patience et abnégation. Travailler le graphisme de ses pages, leur ergonomie, optimiser le code... un véritable sacerdoce. Et c'est sans compter l'essentiel, travailler le contenu ! Proposer une information originale et agréable à lire, bien mise en page et illustrée...

Mais surtout, il faut ensuite travailler la popularité du site, car un beau site intéressant qui n'est pas connu des internautes, c'est un acte manqué. Un #fail total... Pour donner toutes ses chances à votre site il faut l'indexer auprès des moteurs de recherches, puis tenter d'en améliorer le positionnement au sein des pages de résultats. Cela s'appelle le référencement.

C'est grâce au référencement que l'internaute peut voir une page de votre site dans les 10 (ou 7 s'il s'agit d'une marque) premiers résultats. Grâce au référencement qu'il va peut-être cliquer sur le lien et venir chez vous, pour enfin, peut-être acheter un produit, souscrire à un service, partager et contribuer, ou tout simplement se documenter ou se divertir. Sans référencement, votre site aura beau répondre à tous les critères de qualité, il n'en restera pas moins invisible des internautes.

Le webmaster ou l'éditeur de site passe donc énormément de temps, une fois le contenu intéressant bien formaté et accessible en ligne, à le faire connaître via divers moyens complémentaires.

Lire à ce sujet l'article sur le référencement durable du blog des 24h du ref : http://24-heures-referencement.fr/post/referencement-durable qui récapitule toutes les étapes pour accroître la visibilité d'un site de façon pérenne et naturelle.

Cette communication est tout à fait logique et normale : si vous voulez vendre votre voiture, vous pouvez le faire savoir de différentes manières, toutes complémentaires.

Le but étant bien de réaliser la transaction avec un acheteur, quelque soit la nature de sa provenance. J'illustre le propos d'un exemple bien concret :

Comment vendre un objet ?

En reprenant le cas du véhicule à vendre, voici quelques pistes de réflexion pour diffuser l'information comme quoi vous vendez une voiture :

  • Coller une affiche sur la vitre du véhicule. Cela permet d'interpeller les passants, voire les autres automobilistes et usagers de la route
  • En parler autour de vous : le bouche à oreille peut se faire sur votre lieu de travail, avec vos amis en sortie, en téléphonant à des revendeurs d'occasion
  • Placer une affichette dans les commerces proches de votre domicile
  • Poster une annonce en ligne sur un site de petites annonces comme destock.me ou leboncoin.fr
  • Payer pour publier une annonce sur un support papier comme le supplément du journal régional
  • Distribuer des tracts lors d'un vide-grenier,
  • Envoyer un email à tout votre carnet d'adresse électronique
  • Twitter l'annonce en faisant appel à la solidarité des twittos pour RT, et publier l'annonce sur Facebook auprès de vos amis en leur demandant de relayer l'info, idem pour les cercles Google+, etc
  • Etc

Parmi toutes ces méthodes pour annoncer la vente au grand public, certaines peuvent être plus ou moins adaptées, c'est à dire plus ou moins efficaces (si vous résidez en pleine campagne, peu de chances que des badauds lisent votre affichette sur la vitre latérale). C'est pourquoi on utilise généralement un ensemble de techniques permettant de maximiser les chances de réussite de l'opération.

C'est d'autant plus vrai si l'on est pressé par le temps et que l'on a besoin d'argent rapidement (et avec les heures sombres qui continuent de se profiler à l'horizon, les marchands de petites annonces ont encore - eux - de beaux jours devant eux). Sur internet, c'est exactement pareil : pour avoir un tant soit peu de résultat, il faut penser "diffusion multi-canal".

On peut donc publier sur différents types de sites. Et de la même façon qu'un quidam aura pu lire l'affichette sur votre voiture ET avoir vu l'annonce dans le supplément Ouest-France ET avoir croisé un ami qui lui a parlé de cette occasion à la boulangerie dans laquelle il est également tombé sur votre carton, un internaute peut retrouver le message sur un ensemble de supports en ligne. Pour autant, ce n'est pas du spam. C'est simplement la vie. Et si le quidam finit par entendre l'information et réaliser qu'il avait justement besoin de changer de voiture, vous aurez des chances d'effectuer la transaction. Et en quelques jours, vous retirerez toutes les formes d'annonces que vous avez pu placer un peu partout. Fin de l'histoire.

Pour des raisons purement commerciales, Google a décidé que le simple fait de faire des liens vers vos publications pouvait être grandement synonyme de spam, de pollution et de tentative de manipulation de l'algorithme de son moteur de recherche. En effet, cela lui permet d'expliquer les tactiques mises en place pour à la fois

  • Faire diversion sur le fait que la complexité dudit algorithme s'avère aujourd'hui totalement désastreuse à identifier les contenus réellement pertinents (il suffit de jeter un œil à la copie d'écran de la page Google.fr ci-dessus, CQFD)
  • Obliger sans en avoir l'air les e-commerçants et tous les éditeurs générant des revenus avec leur site à souscrire à la seule façon garantie de présence dans les pages de résultats, c'est à dire à payer pour acheter des mots-clé (Google Adwords)

C'est pour cela qu'aujourd'hui Marre de se faire balader sur le net signe ce billet "marre de Google" puisque le géant de Mountain View balade à la fois les internautes et les éditeurs de contenus tout en augmentant son chiffre d'affaire Adwords.

Les fantaisies de Google constatées dans ce billet ont été également relevées par de nombreux autres blogueurs, cf. http://ajblog.fr/referencement/1175-pertinence-google.html et http://blog.axe-net.fr/pertinence-google/ pour n'en citer que deux. Le manque de pertinence de Google sur mon propre test (requête "référencement durable") n'a cessé de changer depuis le mois d'Août.

Aujourd'hui le site qui dominait la seconde page de résultats de GG avec pas moins de 6 liens n'est plus visible qu'une seule fois en 3ème page. Il faut dire que le nom de domaine en question cloake sur un autre site qui a beaucoup fait parler de lui (du moins son auteur) sur des forums comme la Sphère sur lequel il venait spammer contribuer en masse.

Cette URL positionnée en 3ème page redirige donc ("301 Moved Permanently") sur un autre domaine, à une adresse de page profonde elle aussi "optimisée pour les robots" mais qui n'est pas sur le site, donc qui devient elle-même redirigée vers la racine en 302...

Il y a donc fort à parier que cette URL devrait disparaître dans le fin fond des Serps prochainement, ce qui est la suite logique puisque l'index de Google ne comporte plus que cette page. Quant au domaine promu via cette redirection, il apparaît aussi sur des annonces Adwords...

Bref. Ce Yo-yo dans les pages permet-il à GG de tester les retours (taux de rebond) des internautes après avoir cliqué dans les serps, et de là à faire un recoupement d'information sur des critères de type "spammy" ?

Le but serait donc de mettre à l'épreuve un ensemble de sites (pourquoi pas le web entier ?) dont les techniques de référencement parfois tout sauf subtiles ont porté jusqu'à maintenant leurs fruits ? Qu'en pensez-vous ?

Commentaires sur Google

  • Il y en a marre de Google, tout simplement ! Utiliser ainsi les webmasters et les responsables de sites qui ont contribué à sa popularité (avec le fameux "Google est ton ami") pour aujourd'hui les remercier de cette façon, c'est un peu trivial... GG joue au Monopoly !
  • C'est vrai que les résultats de recherche de Google changent tout le temps ce qui fait que si tu as besoin de trouver un site en utilisant le même mot clé en un intervalle de jour, tu auras du mal à le retrouver.C'est dommage tout ça, à force de lutter contre les spammeurs ou autres, Google se désavantage ! ! ! Alexandra
  • Google ne joue pas vraiment en fait... C'est du business ! Tu as raison, du coup il faut sauvegarder/bookmarker les sites pertinents que l'on trouve !
    Les pages de résultats actuelles de Google portant sur les termes "référencement durable" ne correspondent plus à la capture d'écran de l'article. Le site qui squattait les serps a été "filtré" et n'apparaît plus qu'une fois en deuxième page
  • Tout à fait d'accord, il y en a effectivement marre de google, mais le pire c'est que vu qu'il n'y a quasiment que lui, on est obligé de danser cette danse de la mort avec lui...Adwords, google shopping, résultats qui passeront certainement tous à 7 par page, panda, pingouin, et toutes les autres surprises désagréable qui nous pendent au nez, on voit bien que google use et abuse de sa domination sans partage
  • Moi j'ai arrêté d'essayer de comprendre ce moteur de recherche qui n'en est plus vraiment un mais plutôt une régie publicitaire géante...advienne que pourra !
  • Google vient de fêter son anniversaire, moi si j'avais été invité à la fête, j'aurais mis un gros pétard dans le gâteau pour qu'il explose et salisse tout le monde 😀
  • Domination sans partage ? Malgré sa puissance, Google doit "faire avec" internet qui regorge d'autres solutions. Et le partage, la firme de Mountain View le fait contre son gré avec les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter ! Tout l'enjeu est dans le social d'ailleurs, et Google+ met beaucoup de temps à décoller... Courage ! La situation n'est pas jouée d'avance et il existe un monde sans Google ^^
    Régie pub. géante, effectivement. Tout ce chemin parcouru pour s'approprier une partie du web et y vendre ses annonces !
    Je ressens un peu de jalousie à la lecture de ce commentaire... Pourquoi vouloir gâcher la fête d'anniversaire ? Allez, inutile de se focaliser sur des pensées négatives : une petite balade en scooter lambretta et tout ira mieux 😉
  • nouvelle googlerie en date, mise à jour de ses guidelines...avec rien de nouveau dedans...mort de rire
  • Google a au moins cela de bien qu'avec tous les changements de ces derniers temps, il nous pousse à ne pas nous endormir sur nos lauriers et nous rappelle qu'en SEO rien n'est jamais acquis, comme pour tout le reste d'ailleurs...mais il est chiant quand même 😉
  • sites aléatoires : cela ne saurait tarder ? Dans l'empire Google, il y a tellement de documents et de contenus en ligne que même à Mountain View cela doit prendre du temps de diffuser et mettre à jour l'information !
    Effectivement impossible de se reposer sur ses acquis en matière de référencement naturel avec Google
  • Bonjour, Et quelle deception de voir apparaitre des sites marchands dont la société n'existe plus
  • Toute façon c'est du business, il suffit que tu paie Adwords pour aparaître en 1er et surtout en fond orange
  • Les stratégies de référencement changent tout le temps, ce qui donne un peu de grain à moudre aux agences de référencement !
  • Je crois que depuis la sortie de Panda, Google en est à sa 24ème versions ! De quoi faire provoquer du yoyo au sein des classements
  • Perso, çà fait un moment que je blaste les campagnes Adwords de mes concurrents à coups de clics effrénés. Du coup, ils se retirent les uns après les autres...çà aide à avoir des SERP plus claires 🙂 Ps : je les ai prévenus avant !
  • C'est le risque effectivement : "remonter" des sites qui ne sont plus que des épaves...
    Et dernièrement Adwords a sacrément pris de nouvelles parts de marché depuis Penguin 2.0 !
    Les yoyos dans les classements n'ont jamais disparu depuis 2011 que le 1er Panda est apparu, mais c'est vrai que c'est de pire en pire !
    C'est pas un peu agressif comme méthode ? Même en prévenant, c'est plus que borderline !
  • A mon avis aucun moteur de recherche ne peut concurrencer google car google a monopolisé le domaine mais en peux trouver un peux de trafic a partir des moteur comme : bing, yahoo, Ask
  • Google n'a rien monopolisé du tout, et l'histoire du web a montré que des géants sont tombés très rapidement (Altavista par exemple était LA référence en moteur de recherche fin des années 90) Google est aujourd'hui omniprésent et essaie de rendre les internautes captifs, à travers tous les services qu'il propose. Mais personne n'est obligé d'y adhérer, et les alternatives existent : non seulement les moteurs que vous citez, mais également Voila, Exalead, Volunia, bientôt Qwanturank lorsqu'il ne passera plus par Bing, etc
  • Marre de Google effectivement, on voit des pénalisations qui sont infligées à des sites qui n'ont pas grand chose à se reprocher, alors que nous avons un concurrent qui fait du spamming depuis maintenant 6 mois et qui se retrouve devant nous avec presque 1000 ancres optimisées. Comment Google fait-il pour passer à côté de cela????
Marre de Google ? Qwanturank

avatar
  S’abonner  
Notifier de